• Summer Wars

     

     

    Réalisation: Mamoru Hosada

    Résumé:
    Bienvenue dans le monde de OZ : la plateforme communautaire d'internet. En se connectant depuis un ordinateur, une télévision ou un téléphone, des millions d'avatars alimentent le plus grand réseau social en ligne.
    Kenji, un lycéen timide et surdoué en mathématiques, effectue un job d'été au service de la maintenance d'OZ. A sa grande surprise, la jolie Natuski Jinnouchi, la fille de ses rêves, lui propose de l'accompagner à Nagano, sa ville natale. Il se retrouve alors embarqué pour la fête traditionnelle du clan Jinnouchi. 
    Il comprend bientôt que Natsuki ne l'a invité que pour jouer le rôle du " futur fiancé " et faire bonne figure vis-à-vis de sa vénérable grand mère. Au même moment, un virus attaque OZ, déclenchant catastrophe sur catastrophe au niveau planétaire. Car le monde d'OZ est si vaste et si complexe qu'en piratant les comptes des utilisateurs, le hacker accède à tout ce qu'il veut, du fonctionnement des feux de signalisations aux trajectoires des satellites....
    Kenji, avec l'aide de toute la famille de Natsuki, va se lancer dans un combat virtuel épique pour sauver OZ et peut-être même plus.

     

    A n'en plus douter, Mamoru Hosada est un réalisateur que je vais suivre de près! Après La Traversée du Temps, voilà qu'il nous présente un petit bijou bien sympathique du nom de Summer Wars ! C'est la première fois que je ressens dans un anime une réelle ambiance de famille. Souvent dans les scènes qui impliquent beaucoup de personnages, seuls les personnages principaux sont en mouvement, les autres se contentent d'être figés avec un sourire. Dans Summer Wars, il n'en est rien. tout le monde parle et tout le monde bouge. Ça court dans tous les sens, ça se coupe la parole, et l'animation en devient vite bluffante! Gérer autant de personnages ne doit pas être une chose aisée, mais ils l'ont fait ! Et avec brio en plus.
    La vie de cette famille étant aussi un peu le centre de l'histoire, c'était important que l'ambiance soit bien rendue, et là, ça ne fait aucun doute, le pari est réussi. J'ai trouvé cela très agréable et vraiment immersif d'assister à ces réunions, et à toute cette animation qu'une maison remplie d'enfants et d'adultes peut engendrer. D'abord ça donne beaucoup de vie à cet anime qui, somme toute, est assez calme ... (S'il n'y avait pas eu la famille, on aurait juste suivi un jeune garçon assis devant son ordinateur.. Passionnant non?), et ensuite cela aide grandement à l'attachement que l'on porte aux différents personnages. 

    Je pense d'ailleurs que cette différence aussi énorme entre le côté calme et timide du héros et l'excentricité et l'énergie qui se dégage de cette famille est tout à fait étudié. S'il ne s'était agit que de Kenji, l'histoire aurait sans doute semblé longue, lente et manquant de relief. Là, l'introduction de ces personnages qui sont à l'opposé de lui (tant par l'âge, que le caractère..) donne beaucoup d'énergie et de saveur à l'ensemble.
    De même, le réalisateur a su judicieusement placer quelques scènes de contemplation pure, où rien vraiment ne se passe.. Tout cela permet de souffler un peu entre deux batailles sur OZ ou deux repas bien arrosés dans la famille! 
    J'ai quand même trouvé que parfois ces changements de rythme étaient un peu bancals, surtout parce qu'à plusieurs reprises, j'ai trouvé l'un ou l'autre plan un peu long sans que ce soit réellement justifié. (Du moins à mon sens.. Après je ne suis pas dans la tête du réalisateur ! ) 
    Enfin il n'empêche que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde malgré donc c'est "temps-morts" qui passent de temps en temps. 

    Parlons maintenant un peu du chara-design et de l'animation... Une seule chose à dire : c'est beau. Bon après, le chara-design, ça reste tout à fait subjectif. Personnellement j'aime beaucoup le style, mais ça peut ne pas plaire à tout le monde. Par contre pour ce qui est de l'animation, vraiment rien à redire. Comme je le disais au début de ce message, les scènes en famille sont bluffantes ! De même que l'animation des personnages quand ils sont plus isolés, les gestes et les attitudes sont très représentatrices de leur caractère respectif.
    Et enfin, les scènes dans OZ, entièrement réalisées en images de synthèse sont encore plus impressionnantes!! Surtout lors des combats, l'animation est super fluide, la mise en scène très dynamique, ce qui donne énormément de punch aux séquences! 
    D'ailleurs en parlant d'OZ, le design général de l'univers virtuel est vraiment sympa! 


    L'histoire, même si elle est un peu simple, n'en reste pas moins originale sous certains aspects : le traitement général, avec ce combat virtuel mis en parallèle avec la vie de la famille, est une excellente idée.. Idée qui permet d'éviter une narration trop linéaire, et qui donne du pep's au film.

     




    Un petit bijou, à découvrir!


  • Commentaires

    1
    Zepsykoala
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 22:47
    Ca faisait beaucoup trop longtemps que j'étais pas passé faire un tour ici, et grand bien m'en a pris de le faire ce soir.
    Et je recommencerai régulièrement jusqu'à ce que je ne puisse de nouveau plus le faire :)
    Bref, TRES bon anime !
    Rien à redire sur ton analyse comme toujours très juste, d'autant plus que tu abordes des aspects que mon oeil de simple amateur ne remarque pas forcément.
    J'ajouterai juste que les phases en dehors d'Oz sont toutes excellentes. Pas la peine de paraphraser tout ce que tu as déjà écris sur la famille.
    C'est sûr que si l'histoire n'avait été basée que sur Kenji, ça n'aurait pas été très intéressant, mais il y a donc énormément de personnages, et une grande partie ont une importance presque équivalente à celle du "héros" sur l'ensemble du film, et, pour certain(e)s, capitale.
    Je vois une référence à Wargames sur la fin, mais j'aimerai bien savoir si autant de japonais connaissent le hanafuda que le morpion :D
    (en tout cas je ne connaissais pas du tout, mais j'aimerai bien avoir l'occasion d'apprendre à y jouer^^)
    Mon reproche irait aux scènes dans Oz. Le problème est que j'ai du mal à faire abstraction du manque de "réalisme" avec lequel le monde virtuel est représenté. Oui, je sais, cette phrase peu sembler un peu bizarre mais je me comprends et j'espère que toi aussi ;)
    Mais je dois bien admettre qu'à certains moment, l'émotion qui se dégage de l'histoire me l'a fait oublier.
    Donc, un très bon film que je garderai, recommanderai...et peut-être même achèterai...:P
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :