• NON à EDVIGE

    Puisque les médias "communs" (TV, journaux et radios "jeunes" ) n'en parlent pas, je me permets d'attirer votre attention sur ce que le gouvernement appelle le Fichier EDVIGE (Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information Générale).
    Ca a presque l'air inoffensif comme cela, mais voici un extrait de ce qu'il prévoit:

    "Il permettra de compiler toutes les notes de renseignements telles que : état civil, photographie mais aussi fréquentations, comportement, déplacements, appartenance ethnique, vie sexuelle, opinions politiques, philosophiques, religieuses, appartenances syndicales et associatives …


    La police sera autorisée à consulter ce fichier en cas d’enquêtes administratives pour l’accès à certains emplois."

    Bien entendu, ce "fichage" est réalisé à l'insu des gens concernés.. Vous imaginez votre surprise, le jour où vous postulez pour un emploi d'agent de sécurité par exemple, ou de facteur même, et qu'on vous le refuse sous prétexte que vous êtes soupçonné d'avoir, d'avoir eu, ou de potentiellement avoir dans le futur une attitude qui "troublerait l'ordre public". Parce que c'est soit disant de cela qu'il s'agit.

    Il existe un moyen de voir si vous êtes fichés, et éventuellement de réclamer la supression des données. Mais c'est une procédure longue qui n'aboutira pas forcément.

    Ce fichier EDVIGE, remet en cause les fondements même de la liberté d'expression et de pensée, ainsi que celle de se regrouper.. Il est bien entendu évident que ce fichier pourra aussi entraîner de nombreuses dérives, et annihiler complètement le droit à la présomption d'innocence.
    A savoir également que les mineurs n'en sont pas à l'abris, puisque ce fichier prévoit de recenser les gens "suspects" dès l'âge de 13 ans.

    N'allez pas penser que vous êtes à l'abri parce que vous ne faites rien d'illégal... Il suffit juste d'avoir un blog sur internet un peu réactionnaire, ou de participer à des manifestations en criant un peu trop fort, ou d'être inscrit dans un syndicat...

    Je ne suis pas partisane de la frayeur du Big Brother, mais il est bon d'attirer l'attention sur ce genre de décisions prises par le gouvernement. Surtout si elle est prise en passant outre la Commission Nationale Informatique et Libertés... Qu'elle met en danger les droits de l'homme, et tend à plonger vers une société trop sécuritaire.

    La vie privée de chacun doit rester privée.

    Je vous invite à en parler autour de vous, et vous pouvez signer la pétition demandant le retrait de ce projet, en allant sur http://nonaedvige.ras.eu.org/



  • Commentaires

    1
    visiteur_tiwqn
    Samedi 2 Août 2008 à 14:59
    Je dirais m? plus : ?peut te concerner si tu fais partie de l'entourage d'une de ces personnes...
    Ca peut donc aller tr?loin :(
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :