• Le Chateau Ambulant

     
    Réalisé par Hayao Miyazaki et sorti en 2005 sur nos écrans.

    Résumé:
    Sophie a 18 ans et travaille sans relâche dans la chapellerie de son père, décédé quelques années auparavant. Lors d'une de ses sorties en ville, elle croise par hasard Hauru, un jeune sorcier fort séduisant, qui lui évite de se faire ennuyer par des soldats. Malheureusement, une sorcière les voit et, jalouse, lance une malédiction à la jeune Sophie qui se retrouve changée en vieille dame de 90ans.
    Ne pouvant plus rester chez elle, elle prend la route et va s'isoler dans les landes au dessus de la ville. Par hasard elle trouve refuge un soir dans le château Ambulant, qui n'est autre que la demeure d'Hauru.
    Elle décide de s'y faire engager incognito comme femme de ménage, et, grâce à son enthousiasme et sa volonté, va changer totalement la vie dans le château.



    L'avant dernier né de l'imagination de Hayao Miyazaki, Le Chateau Ambulant s'inscrit dans la droite lignée du Voyage de Chihiro, où l'héroïne devra s'habituer à un environnement nouveau, tout en apportant du changement et de la fraicheur dans le cœur de ceux qui l'entourent. C'est une très belle fable sur le dépassement de soi, sur la prise de responsabilités et autres actes qui font que l'on "grandit"!
    C'est aussi une magnifique histoire d'amour, qui se passe d'âge et d'apparence , sur fond de magie et de fantastique, voir même d'incongru. Parfois j'y ai trouvé des ressemblances avec Alice aux pays des merveilles, pas du tout sur les perso ou l'histoire, mais plus dans la manière de raconter le tout, c'est un peu décousu, et il n'y a finalement pas grand chose de "logique" dans le déroulement des évènements.
    Enfin tout ça n'est absolument pas péjoratif, au contraire. Miyazaki nous entraîne dans son monde sans le moindre accroc, et l'on suit les personnages sans problème, juste avec plaisir!
     
    Dans ce film c'est la guerre qui est mise en avant, dans les thèmes abordés. La guerre et ses folies, les abus de pouvoir et la volonté de certains hommes à vouloir devenir toujours plus puissants, ce qui est les conduit à leur perte. C'est aussi l'un des rares films de Miyazaki où les scènes de guerres sont autant montrées. Dans Nausicäa il ya une bataille, dans le Chateau dans le Ciel également ainsi que Mononoke, mais dans Le Chateau Ambulant elles sont sensiblement différentes. D'abord parce que ce sont des humains opposés à d'autres humains -et quand bien même il y a des sorciers parmis eux, ceux qui se font bombarder ce sont bien les habitants des villes.
    Et ensuite parce qu'on assite à de réels bombardements donc, des machines de guerres volantes qui larguent des bombes partout.
    D'un certain point de vue, Le Chateau Ambulant pourrait être le plus violent de tous les films de Miyazaki.
    Cette violence d'ailleurs qui est représentée par le personnage d'Hauru qui se perd peu à peu en elle.
    .. Mais n'en dévoilons pas trop pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu!

    Esthétiquement, c'est une merveille, les éléments en 3D sont très bien intégrés, les couleurs et les décors sont somptueux... Une fois encore Joe Hisaishi a composé une bande originale tout à fait exceptionnelle, apportant, de nouveau, une dimension supplémentaire aux images. Il a ce don, sieur Hisaishi, de nous faire "ressentir" au delà du cadre!


    Bref, une merveille de plus pour le Studio Ghibli.


    A voir absolument!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :