• L'apprenti sorcier

     

     

     

    Réalisation : John Turtletaub
    Casting : Nicolas Cage, Jay Baruchel, Teresa Palmer, Tobby Kebbel, Alfred Molina

    Résumé :
    Balthazar Blake (Nicolas Cage), Maxime Horvath (Alfred Molina) et Veronica (Monica Bellucci) étaient les trois disciples de Merlin l'Enchanteur. Mais lors du combat contre la fée Morgane, Horvath trahit son maître et par la même occasion ses deux amis. Afin d'empêcher Morgane de détruire le monde, Veronica jette un sort qui ne font des deux femmes plus qu'une, et Balthazar n'a d'autre alternative que d'enfermer son amie dans une poupée gigogne afin que Morgane ne puisse jamais plus prendre le dessus.
    De nos jours à New York, Balthazar vit toujours, et cherche désespérément le mage qui pourra mettre un terme à la vie de Morgane et la menace qui plane encore sur le monde. Il découvrira dans le jeune Dave Stutler (Jay Baruchel) un sorcier qui sommeille, aussi va-t-il décider d'en faire son apprenti. Malheureusement, le garçon est loin d'être le héros qu'il attendait...

     

    J'en avais entendu de très mauvaises critiques, mais la présence de Nicolas Cage et Alfred Molina à l'écran m'attirait quand même, et puis mine de rien j'avais bien accroché avec la bande annonce, y pressentant là un très bon divertissement. Je n'ai point été déçue.
    L'apprenti Sorcier rempli tout à fait son rôle, et même un peu plus, puisqu'il se permet un humour assez décapant avec des répliques vraiment sympa et des situations comiques qui jalonnent le film, le rendant presque inattendu parfois! 
    En fait, ce qui est surprenant, c'est le héros. Dave Stutler est un jeune homme tout à fait banal, qui ne croit qu'en la science. Jusque là, on se dit que quand il va découvrir la magie il va se rendre compte qu'il se trompait et va devenir un héros supra croyant en toutes ces choses inexpliquées. 
    Et bien que nenni.
    Il accepte la magie pour la part de science qu'il retrouve dedans (allant même jusqu'à expliquer scientifiquement certains tours de son Maître. Bon c'est pas non plus de la méga science, entendons nous bien, mais c'est quand même intéressant), et surtout, il ne change pas. Bon bien entendu à la fin il trouve le courage et la foi nécessaire pour mener à bien sa mission, mais pendant tout le film, il reste en complet décalage avec l'univers dans lequel il se met à évoluer. Bien trop souvent les jeunes "élus" changent du tout au tout dès qu'ils apprennent qu'ils sont les élus justement. Lui non. Il reste tout à fait fidèle à lui-même, et ce lui-même le rend particulièrement drôle et attachant... Sans pour autant tomber dans la bouffonnerie. 
    Donc bonne surprise de ce côté là, et ça joue beaucoup dans le charisme général du film!

    J'ai également beaucoup aimé certaines scènes de "combat" magique, et notamment la poursuite en voiture avec ce fameux sort du "miroir hongrois". Une excellente idée, originale, et en plus bien mise en scène! Que demander de plus? 
    De même, ces "combats" ne se passent pas sans humour, et j'aurais une pensée particulière pour la scène dans les toilettes, avec l'apprenti de Horvath (un jeune magicien puissant qui gagne sa vie en temps que prestidigitateur) qui ajoute lui aussi de belles touches d'humour!
    A noter aussi cette superbe référence au dessin animé "L'apprenti Sorcier" que nous avions découvert dans Fantasia, avec Mickey dans le rôle titre. Tout y est : les balais, la musique, et même cette fameuse scène d'horreur où le héros tranche un balai à coup de hache. Génial.


    En bref, un très bon divertissement qui se laisse tout à fait regarder et qui arrive même à nous faire oublier certaines facilités habituelles dans ce genre de film!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :