• JCVD

    Qui aurait cru qu'un jour j'aurais la larme à l'oeil en regardant un film mettant en scène Jean Claude Van Damme?? Et pourtant.. Mabrouk El Mechri en réalisant JCVD l'a fait.

    Mais la réalisation, bien qu'excellente (les plans séquences sont absolument magnifiques, la mise en scène superbe et le montage très très bien pensé!), ne fait pas tout dans le film. Non, ce qui est surtout absolument bluffant, c'est la performance d'acteur de Jean Claude Van Damme. Oui vous avez bien lu "performance d'acteur".
    Nous sommes très loin de ses discours métaphysiques des émissions télé, ou encore de ses rôles aussi peu intéressants que ceux de Chuck Norris et où son acting se limitait à deux expressions de visages : le rien et la douleur/colère/tuvast'enprendrepleinlapoireadmiremongrandécart. Nous en sommes très très loin même.
    Ici nous découvrons un JCVD tout en nuances, en souffrances et en naturel.

     Si le film est inspiré de faits réels de sa vie, tout en restant quand même fictionnel, je n'ai pu m'empêcher de penser que les lignes de dialogues étaient parfois celles de Jean Claude lui même. Qu'il avait du peut-être en improviser certaines, en se laissant aller à faire quelques confidences sur son expérience de vie.
    D'ailleurs il y a une phrase qui résume assez bien le film et comme Jean Claude le voyait.. En effet il y a un moment (absolument magistral là aussi pour la réalisation!) où il entame un monologue en s'adressant directement au spectateur, et il débute en disant "voilà, ce film, y'a la caméra, toi et moi".
    (si quelqu'un a la phrase exacte, merci de m'aider parce que je ne l'ai pas retrouvée)

    C'est l'un des moments les plus touchants d'ailleurs dans le film.

    Enfin voilà, je ne peux que vous encourager à laisser tomber vos appréhensions concernant l'acteur et ses films de d'habitude, et de courir voir celui-ci. Il mérite d'être connu et d'avoir plus de succès qu'il n'en a rencontré au ciné (seulement 150 000 entrées..)!
    Et on remerciera chaudement Mabrouk El Mechri pour nous avoir montré ce côté si mature et touchant de Jean Claude Van Damme.

    A voir, à voir!!

  • Commentaires

    1
    Zepsykoala
    Jeudi 11 Novembre 2010 à 12:17
    Alors là, ça m'intrigue...
    Tu parles du peu d'entrées du film, mais j'imagine alors que la plupart des gens pensaient comme moi qu'un film avec JCVD ne pouvait en aucun cas être bon (même pris au 15ème degré) et que ça ne valait ni le prix d'une place de ciné, ni d'une location, pas même le temps de trouver à le dl...
    Là tu m'obliges à remballer ces préjugés et a essayer de voir ça rapidement.
    2
    Zepsykoala
    Jeudi 11 Novembre 2010 à 20:04
    Je viens de le voir...
    Et je ne le regrette pas, Merci de m'en avoir donné l'idée.
    Critique parfaite, as always.

    Je rajoute juste que j'ai apprécié ce film dès la présentation du logo Gaumont :)

    Ma seule réserve concerne justement le passage que tu trouve le plus touchant. A ce propos, la première phrase est :
    "Voila...this film c'est pour moi. Mouais...on est là, toi et moi..."

    J'ai hésité à écrire la suite, au moins une phrase ou deux de plus, mais je me suis rendu compte que je ne comprenais pas vraiment ce qu'il voulait dire...
    Et c'est ça qui a toujours été mon problème avec Van Damme. Je ne parles pas de ses films, je n'en ai vu aucun a part celui là, je fais partie de ceux qui ne le connaissent que par les interviews.
    Et je n'ai jamais fait partie de ceux qui trouvaient ça simplement drôle.
    J'ai toujours eu l'impression que le fond était bon (intéressant en tout cas) mais j'ai jamais pu vraiment comprendre la forme.
    Je me suis toujours demandé si le fait qu'il passe d'une idée à l'autre en un quart de seconde était une des conséquences de ses excès de coke passés (peut-être qu'il lui ai arrivé comme Obelix avec la potion magique, sauf qu'il était pas petit quand il est tombé dedans).
    Bref, je ressens sa sincérité, mais mon cerveau n'arrive pas à le suivre, et je trouve ça frustrant.

    Pour moi, l'instant le plus touchant de ce très bon film est la toute fin... (en partie parce qu'elle m'a fait penser à Blow, d'ailleurs)

    Et l'un des moments magistraux est dans le taxi, quand n'importe qui d'autre aurait cédé à l'envie d'envoyer la tête de la chauffeuse de taxi (aka La Sirène...) vérifier si on peut déclencher l'airbag en tapant assez fort le volant, Monsieur Van Damme, lui, arrive à se contenir.
    Et j'ai fortement envie de croire qu'il serait comme ça dans la réalité aussi.

    En 4 mots comme en 100:
    A voir, A voir !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :