• Cowboy Bebop


     

    Réalisée en 1998 par Shinishiro Watanabe, la série compte 26 épisodes dont chaque titre correspond soit au nom d'un album ou d'une chanson de Jazz (toute l'ambiance de la série est sur fond du mouvement musical bebop des années40 à 60), soit qui fait référence à un style de musique.
    De même que les épisodes sont appelés "session 01, 02, ...", qui renvoie bien sûr aux "jam sessions" que font les musiciens.


    Un petit topo sur l'histoire tout d'abord :

    En 2071, les voyages dans l'espace sont devenus faciles et habituels, et les terriens ont colonisé la planète Mars après que la Terre ait été en partie massacrée par la chute de morceaux de la lune. Comme les météorites ne cessent de tomber, la plupart des habitants de la terre vivent sous la surface.
    Les autres ont donc immigrés sur Mars, où ils ont construit des villes immenses en recréant une atmosphère autour.
    Spike Spiegel et Jet Black sont deux chasseurs de primes qui voguent dans l'espace à la recherche de malfrats pour toucher les récompenses et pouvoir continuer à vivre tranquille à bord du vaisseau de Jet, le Bebop.
    Dans cette histoire, les chasseurs de primes sont communément appelés des "Cowboys".
    Leur vie va se retrouver quelque peu changée quand ils seront rejoints par Faye Valentine, une chasseuse de prime également mais qui a la fâcheuse manie de jouer tout son argent.. Puis quand ils verront débarqué Ed, une jeune hackeuse complètement frappée mais surdouée, et Ein, un chien échappé d'un laboratoire et qui est doué d'une intelligence supérieure. -Bien qu'il ne s'en serve que rarement.-

    Tous les épisodes ont pour trame la recherche d'un suspect et les tentatives (souvent vaines) des personnages pour récupérer les récompenses... Mais en toile de fond, le réel fil rouge de la série est le passé de chacun des protagonistes, que l'on découvre petit à petit.


    A mon sens, c'est LA meilleure série anime jamais faite au Japon . Ni plus, ni moins. L'univers, comme les personnages a été creusé en profondeur, ce qui donne une réelle identité à la série. Un vrai "plus" qui fait que l'on s'y accroche, que l'on s'y immerge avec plaisir pour n'en ressortir que 26 épisodes plus tard. Le soin apporté à la réalisation y est aussi pour beaucoup.. Les scènes de combats sont particulièrement bien faites, et toujours en rythme avec la musique.
    La réalisation de ces scènes est absolument magistrale, que ce soit pour les cadrages, pour les sons, les ralentis, les lumières.. Tout est maîtrisé et en ayant regardé un tas de séries, c'est Cowboy Bebop qui détient la palme de l'intensité dans les combats. -Qu'ils soient à main nue, ou en gunfight, ou à bord de vaisseaux.
    Les coups, les chocs, tout semble très réel, et c'est extrêmement dynamique et aussi vraiment esthétique. Un pur plaisir pour les yeux.
    Au delà des scènes de combat il a  bien entendu tout le reste aussi, qui donne beaucoup de crédit aux persos et aux histoires dans lesquelles ils évoluent.

    Si vous ne connaissez pas cette série, je vous conseille vivement de la regarder dans son ensemble (et en VO sous titrée par pitié, la VF est toute plate), elle vaut réellement le détour!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :