• Brothers

     

     

    Réalisation : Jim Sheridan
    Casting : Natalie Portman, Jake Gyllenhaal, Tobey McGuire, Sam Shepard ...

    Résumé : 
    Sam et Grace sont un couple parfait, parents de deux adorables petites filles. Seule ombre au tableau, Sam est un marine, et il est appelé en Afghanistan. Grace apprend quelques temps plus tard que son hélicoptère s'est écrasé.
    Tommy, le jeune frère de Sam, se prend d'affection pour les fillettes et tâche de prendre soin de tous, aussi bien qu'il le peut.
    Pendant ce temps, en Afghanistan, Sam n'est pas mort.

     


    Les trois acteurs principaux sont pour moi trois bonnes raisons de voir le film. Et je n'ai pas été déçue, bien au contraire. Brothers dépeint un drame, malheureusement presque ordinaire, sur les conséquences de la guerre. Sur la destruction latente qu'elle provoque jusque dans le coeur des gens, soldats ou non. 

    Il n'est pas facile d'en parler tant le film est dense en émotions, porté en plus par le trio d'acteurs adultes brillants, mais aussi par les deux petites filles.. Surtout une en fait Bailee Madison qui, en plus d'être adorable, est d'une justesse incroyable dans son rôle. C'est rare que j'apprécie réellement les acteurs enfants au cinéma. Bien souvent, soit ils jouent assez mal, soit ils ont des rôles qui ne correspondent pas à leur âge (où on leur fait avoir des réactions et des raisonnements d'adultes).. Mais cette petite est juste parfaite dans son interprétation, ce qui ajoute beaucoup d'émotions au film, qui prend parfois le parti de nous montrer les évènements à travers ses yeux. Non pas en vue subjective ou avec une voix off, mais simplement par quelques scènes, quelques répliques, voire même simplement quelques regards.
    Pour cela aussi la réalisation est vraiment soignée et bien menée.
    Enfin pour en revenir au film, c'est réellement prenant, j'ai passé les deux heures accrochée à mon fauteuil, prenant de plein fouet toutes les émotions qui transcendent dans chaque scène, nous portant d'une tristesse vers un moment de joie simple, puis du doute, de l'incompréhension, de la folie .... Jim Sheridan ne cesse de nous faire passer d'une émotion à l'autre sans jamais nous lasser ni nous perdre.
    Grâce en plus au talent des acteurs principaux, il n'y a parfois même pas besoin de dialogues pour comprendre ce qui se passe. 
    C'est rare, en tout cas pour moi, de me rendre compte que je suis en train de m'imaginer les pensées du personnage à un moment précis. Je me souviens d'une scène en particulier dans Brothers, un plan où par la simple expression de son visage, Natalie Portman fait passer , comment dire, le sentiment d'absence qui l'étreint parce qu'elle fête son anniversaire et que son mari n'est pas là. Ne sera plus là. 
    Il y a quelque chose dans sa façon de jouer qui nous transmet clairement cette sensation de manque, cette prise de conscience qu'elle est seule, que c'est son premier anniversaire sans lui, et qu'il n'y en aura plus jamais d'autres.
    C'est une scène qui laisse sans voix, vraiment.

    Il y a aussi dans ce film, comme je le disais plus haut, toutes les réminiscences de la guerre et de ce que les soldats subissent ou font subir, parfois malgré eux, quand les pays se battent. Cette souffrance, ces traumatismes qui restent bien présents, trop, poussant parfois à la folie sans que l'on ne puisse rien y faire. Il y a aussi en toile de fond, l'incompréhension des gens qui restent en arrière. C'est un point qui est souvent passé sous silence, or c'est vrai qu'il fait aussi partie du traumatisme des soldats. Je veux dire qu'il est difficile de se remettre de quelque chose, quand vos proches vous regardent sans comprendre ce qui vous arrive. 
    Bref Brothers illustre tout cela avec beaucoup de talent.

    La relation entre les frères quant à elle, est mise en scène avec beaucoup de sensibilité. Il n'y a pas beaucoup de dialogues entre Sam et Tommy, simplement des regards, des sourires, des accolades.. parfois quelques mots. Mais c'est cette relation qu'ils entretiennent qui changera tout. 
    Ce qui est à la fois déroutant et vraiment intéressant avec ce film, c'est que cette relation fraternelle a énormément d'importance dans l'histoire, au niveau de la mise en scène elle est presque juste suggérée, mais malgré tout on sent très bien que cette fraternité est extrêmement importante. Pour les deux protagonistes.
    Quelque part c'est juste formidable de réussir à donner autant de crédit et d'importance à un élément qui est à peine montré dans le film. Mais ce qui en est montré est tellement bien fait que c'est suffisant pour que l'on comprenne bien la portée de cette relation.
    D'ailleurs sur ce point la fin du film est magistrale. Mais je n'en dis pas plus, je vous laisse découvrir!


    Un film à voir absolument.

     

     


  • Commentaires

    1
    dasola
    Mardi 30 Novembre 2010 à 15:11
    Rebonjour, je n'ai pas vu ce film car je ne vois pas l'intérêt d'avoir fait un remake (sauf pour les Américains) d'un film très récent de qualité. Je n'avais pas forcément envie de comparer. Bonne après-midi. http://dasola.canalblog.com
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :