•  

     

    Réalisation: Mamoru Hosada

    Résumé:
    Bienvenue dans le monde de OZ : la plateforme communautaire d'internet. En se connectant depuis un ordinateur, une télévision ou un téléphone, des millions d'avatars alimentent le plus grand réseau social en ligne.
    Kenji, un lycéen timide et surdoué en mathématiques, effectue un job d'été au service de la maintenance d'OZ. A sa grande surprise, la jolie Natuski Jinnouchi, la fille de ses rêves, lui propose de l'accompagner à Nagano, sa ville natale. Il se retrouve alors embarqué pour la fête traditionnelle du clan Jinnouchi. 
    Il comprend bientôt que Natsuki ne l'a invité que pour jouer le rôle du " futur fiancé " et faire bonne figure vis-à-vis de sa vénérable grand mère. Au même moment, un virus attaque OZ, déclenchant catastrophe sur catastrophe au niveau planétaire. Car le monde d'OZ est si vaste et si complexe qu'en piratant les comptes des utilisateurs, le hacker accède à tout ce qu'il veut, du fonctionnement des feux de signalisations aux trajectoires des satellites....
    Kenji, avec l'aide de toute la famille de Natsuki, va se lancer dans un combat virtuel épique pour sauver OZ et peut-être même plus.

     

    A n'en plus douter, Mamoru Hosada est un réalisateur que je vais suivre de près! Après La Traversée du Temps, voilà qu'il nous présente un petit bijou bien sympathique du nom de Summer Wars ! C'est la première fois que je ressens dans un anime une réelle ambiance de famille. Souvent dans les scènes qui impliquent beaucoup de personnages, seuls les personnages principaux sont en mouvement, les autres se contentent d'être figés avec un sourire. Dans Summer Wars, il n'en est rien. tout le monde parle et tout le monde bouge. Ça court dans tous les sens, ça se coupe la parole, et l'animation en devient vite bluffante! Gérer autant de personnages ne doit pas être une chose aisée, mais ils l'ont fait ! Et avec brio en plus.
    La vie de cette famille étant aussi un peu le centre de l'histoire, c'était important que l'ambiance soit bien rendue, et là, ça ne fait aucun doute, le pari est réussi. J'ai trouvé cela très agréable et vraiment immersif d'assister à ces réunions, et à toute cette animation qu'une maison remplie d'enfants et d'adultes peut engendrer. D'abord ça donne beaucoup de vie à cet anime qui, somme toute, est assez calme ... (S'il n'y avait pas eu la famille, on aurait juste suivi un jeune garçon assis devant son ordinateur.. Passionnant non?), et ensuite cela aide grandement à l'attachement que l'on porte aux différents personnages. 

    Je pense d'ailleurs que cette différence aussi énorme entre le côté calme et timide du héros et l'excentricité et l'énergie qui se dégage de cette famille est tout à fait étudié. S'il ne s'était agit que de Kenji, l'histoire aurait sans doute semblé longue, lente et manquant de relief. Là, l'introduction de ces personnages qui sont à l'opposé de lui (tant par l'âge, que le caractère..) donne beaucoup d'énergie et de saveur à l'ensemble.
    De même, le réalisateur a su judicieusement placer quelques scènes de contemplation pure, où rien vraiment ne se passe.. Tout cela permet de souffler un peu entre deux batailles sur OZ ou deux repas bien arrosés dans la famille! 
    J'ai quand même trouvé que parfois ces changements de rythme étaient un peu bancals, surtout parce qu'à plusieurs reprises, j'ai trouvé l'un ou l'autre plan un peu long sans que ce soit réellement justifié. (Du moins à mon sens.. Après je ne suis pas dans la tête du réalisateur ! ) 
    Enfin il n'empêche que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde malgré donc c'est "temps-morts" qui passent de temps en temps. 

    Parlons maintenant un peu du chara-design et de l'animation... Une seule chose à dire : c'est beau. Bon après, le chara-design, ça reste tout à fait subjectif. Personnellement j'aime beaucoup le style, mais ça peut ne pas plaire à tout le monde. Par contre pour ce qui est de l'animation, vraiment rien à redire. Comme je le disais au début de ce message, les scènes en famille sont bluffantes ! De même que l'animation des personnages quand ils sont plus isolés, les gestes et les attitudes sont très représentatrices de leur caractère respectif.
    Et enfin, les scènes dans OZ, entièrement réalisées en images de synthèse sont encore plus impressionnantes!! Surtout lors des combats, l'animation est super fluide, la mise en scène très dynamique, ce qui donne énormément de punch aux séquences! 
    D'ailleurs en parlant d'OZ, le design général de l'univers virtuel est vraiment sympa! 


    L'histoire, même si elle est un peu simple, n'en reste pas moins originale sous certains aspects : le traitement général, avec ce combat virtuel mis en parallèle avec la vie de la famille, est une excellente idée.. Idée qui permet d'éviter une narration trop linéaire, et qui donne du pep's au film.

     




    Un petit bijou, à découvrir!


    1 commentaire
  •  

     

    Réalisation : Nizo Yamamoto

    Résumé :
    Après la séparation de ses parents, Miyori se sent de trop et ce sentiment est renforcé lorsque son père lui annonce qu'elle devra aller vivre chez ses grands parents, à la campagne, pendant quelques temps. Habituée à la vie en ville, Miyori rejette en bloc tout ce qui se passe dans cette nouvelle vie, à commencer par les esprits de la forêt qu'elle peut entendre et voir et qui lui annoncent qu'elle est la nouvelle gardienne de la vallée. Elle refuse catégoriquement cette place. De même qu'elle rejette l'amitié que lui proposent les enfants de sa nouvelle école.

    Miyori finira-t-elle par s'habituer et accepter ce rôle de gardienne suffisamment tôt pour protéger ce lieu que les humains menacent avec la construction d'un barrage?

     

    Alors très franchement, je l'ai trouvé nul. Les nombreuses critiques négatives que j'en ai lu sont souvent basées sur la comparaison entre ce film et Princesse Mononoke.... Ce n'est pas ce que je mettrai en avant, bien sûr on ne peut nier certaines similitudes entre les deux films (en même temps Mr Yamamoto était le directeur artistique sur Princesse Mononoke...) mais ce n'est pas si ressemblant que cela. 
    Non donc ma critique ne vient pas d'une quelconque comparaison, mais bien du film lui même, que j'ai trouvé très bancal. Que ce soit sur le rythme, la mise en scène ou même les réactions de l'héroïne, c'est bancal. C'est la première fois que j'ai l'envie de prendre un film et de le remonter entièrement. Pas pour changer le sens de la narration, mais pour dynamiser un peu le tout. J'avais l'impression, sur les scènes de dialogues, qu'ils avaient laissé chaque fois le petit moment où on dit "ça tourne... action" et où l'acteur est à l'écran mais reste impassible avant de déclamer son texte! Du coup les dialogues manquaient cruellement de pep's, de tempo et d'intensité. Il y a presque un blanc entre chaque ligne de dialogue, c'est leeeeent.
    Et l'animation -pas très fluide- n'arrange rien.

    L'histoire elle aussi est un peu bizarre, surtout dans la manière de développer le personnage et d'amener les changements dans sa personnalité. La plupart de ses réactions sont totalement incompréhensibles car rien n'est développé. Elle se sentait rejetée par ses parents, pourquoi rejette-elle les esprits de la forêt qui ne lui veulent que du bien et qui l'aiment et l'attendent depuis qu'elle est toute petite? Ce n'est même pas parcequ'elle n'y croit pas, puisque rien ne semble l'étonner et jamais elle ne dit que les esprits n'existent pas ou des choses comme ça.
    Pareil, elle repousse les élèves de sa nouvelle école qui ne font que l'accueillir chaleureusement et lui offrent leur amitié.
    Du coup ça lui donne un peu des réactions d'enfant gâté alors que ce n'était vraiment pas le cas ... D'où une incompréhension totale.
    Incompréhension également quand elle se met soudain à protéger la forêt... Il n'y a rien qui indique un changement léger dans sa manière de faire ou de penser, et puis d'un coup pif pouf elle se sent l'âme d'une gardienne guerrière.

    Donc bref, un film devant lequel je me suis un peu ennuyée quand même, trouvant le temps long, les actions manquants de rythme et les esprits de la forêt affreusement laids! 

    Un film dont on peut se passer. 


    votre commentaire