• Tirée du manga de Rumiko Takahashi (auteur de Lamu et Ranma 1/2 aussi Wink, entre autres ), la série compte 167 épisode et 3 "films" qui s'y ajoutent pour la compléter.

    Voici de quoi traite Inuyasha:

    Le Japon, avant 1600, un Hanyo (mi-homme, mi-démon) attaque un village pour dérober la Perle de Shikon afin de devenir un véritable démon (appelés Youkaï), mais il est stoppé par une flèche magique, tirée par la prêtresse Kikyo. Cette flêche, en lui perçant le coeur et par les pouvoirs spirituels qu'elle contient, scelle son âme, et le Hanyo s'endort profondément.
    La prêtresse, blessée pendant le combat, meurt juste après, avec pour dernière volonté que la Perle de Shikon soit brûlée avec son corps. Elle espère ainsi faire cesser les combats que les Youkaï provoquent pour s'en emparer.

    Le Japon, actuellement, Kagome est une lycéenne comme les autres (comme souvent dans les mangas na! ) qui vit avec toute sa famille dans une maison adjacente à un temple dont son grand père s'occupe. Un beau matin, le chat de Kagome se fait la malle et disparait dans un petit cabanon où se trouve un puit. Kagome descend pour le récupérer, quand soudain un monstre s'empare de son bras et l'entraîne au fond du puit. C'est alors qu'elle traverse les âges et se retrouve dans le village attaqué par le Hanyo, mais 50 ans après les faits.

    C'est ainsi qu'elle rencontre pour la première fois Inuyasha, le Hanyo scellé par Kikyo. Il se réveille à son contact, car elle porte en elle la perle de Shikon, en effet, elle est la réincarnation de la prêtresse. Le monstre qui l'a attirée dans ce monde revient à la charge et d'un coup de griffe, extirpe la perle du corps de Kagome. Inuyasha lui demande de le libérer de la flêche, pour qu'il puisse détruire le monstre. Kagome s'execute et libère donc le Hanyo qui entame un combat sans merci avec le monstre qui a déjà avalé la Perle. Sans trop savoir pourquoi, Kagome prend un arc et vise la Perle (qu'elle est la seule à voir), elle réussit ainsi à détruire le monstre, malheureusement elle détruit dans le même temps la Perle, dont les fragments s'éparpillent dans tout le Japon.
     Ainsi, sur les conseils de Kaede (la petite soeur de la prêtresse, âgée de plus de 50 ans quand même) ils unissent leur force pour retrouver chaque fragments de la Perle.
    Malheureusement, ils ne sont pas les seuls à la chercher...


    (source pour le résumé: moi même smile )



    La série date de 2000, elle n'est pas transcendante ni par son histoire, ni par son animation, mais l'auteur a su rendre les personnages plutôt attachants. Et surtout, chose non négligeable pour une série de ce genre, les épisodes se suivent bien. Je veux dire, il y a réellement un effort pour faire progresser l'histoire épisode après épisode.. Et pas comme dans les séries en général où tous les épisodes du milieu sont du remplissage pur et simple. Là, chaque épisode apporte son lot d'informations, de personnages, de souvenirs etc etc. C'est assez bien ficelé en somme.
    Bon après, j'ai fini de la regarder il ya quelques jours et je me suis dit que vraiment c'était la fin d'anime la plus pourrie de l'histoire des animes c bon de rire .. Pour découvrir hier qu'en fait l'anime n'a pas été terminé. ils se sont arrêtés à l'épisode 167 mais il devrait y en avoir plus, puisque le manga lui va plus loin dans l'histoire.
    Alors est-ce que la suite et fin sortira un jour, les studios qiu la produisent n'ont jamais dit qu'ils arrêtaient totalement, donc on a p'tet une chance de voir la vraie fin un jour! smile

    Ce détail mis à part, j'ai bien accroché à la série et je l'ai regardée avec plaisir!


    votre commentaire
  •  

     

     

    Réalisé par Phil Lord et Chris Miller, adapté du livre pour enfants écrit en 1978 par Judi Barett et illustré par Ron Barett, sous le titre original de Cloudy with a risk of meatballs.

    C'est l'histoire de Flint Lockwood, un jeune garçon qui, toute sa jeune vie, a inventé des choses parfois utiles et parfois non. Le souci étant que bien souvent, ses inventions tournent à la catastrophe ou simplement à l'erreur. -Comme les chaussures en spray - .

    Il vit dans une ville où la Sardine est le plat principal de tous les repas, mais les gens après quelques années commencent à en avoir ras le bol de manger tout le temps la même chose et le maire tente désespérément de relancer l'économie de sa ville..
    Flint voit là l'occasion rêvée de prouver au monde -et surtout à son père- sa valeur en tant qu'inventeur! Il crée donc une machine capable de changer l'eau en nourriture.
    Malheureusement ou heureusement, l'invention s'envole, et il se met alors à pleuvoir des cheeseburgers ou n'importe quelle autre nourriture, selon les désirs des gens que Flint transmet par satellite à sa machine.

    Vous l'aurez compris, au delà du dessin animé "pour enfants" se cache bien évidemment une critique de la sur-consommation... Ainsi que le thème -assez classique- de la recherche d'identité et de reconnaissance.
    Bien que les thèmes soient donc assez "connus" du grand écran, il n'en reste pas moins que Tempête de boulettes géantes est un excellent film d'animation où l'humour est vraiment omniprésent! Personnellement j'ai eu de belles tranches de rigolades! Certains gags sont vraiment très très bien trouvés!
    Techniquement en plus il est superbe, l'animation est soignée et les décors sont magnifiques. En plus il est diffusé "en relief" avec les lunettes 3D, donc ce serait dommage de bouder ce plaisir visuel! --Petit détail que seuls les aficionados des effets spéciaux pourront apprécier je pense, mais le studio Sony Pictures a mis au point, pour leur premier long Monster House un programme qu'ils appellent Arnold, et qui est spécialisé pour restituer les lumières indirectes, tels que les reflets, pour donner plus de naturel à l'image. Arnold a été savamment utilisé pour Tempête de boulettes géantes, aidant à donner un rendu particulièrement esthétique et réaliste de toute la lumière du film! --
    Et puis les personnages sont très attachants. Le personnage de Flint par exemple est tout bonnement excellent dans ses exubérances et sa timidité maladive (oui oui, les deux en même temps) !

    Vraiment 1h30 de rigolade et d'émotions. Les studios Sony Pictures, à qui l'on doit Les rois de la Glisse, Les rebelles de la forêt et Monster House, nous ont servi ici leur meilleure production jusqu'à présent! Et dire que c'est le premier long métrage des deux réalisateurs... ça promet du bon pour l'avenir!

    A voir!



    votre commentaire


  • A lire le titre, on pourrait se demander de quoi peut bien parler ce roman. Et bien sachez le tout d'abord, ce livre est ce que l'on appelle un "roman épistolaire". Comprendre qu'il est composé de lettres que s'adressent différentes personnes.
    Le personnage principal de ce roman est Juliet Ashton, une écrivaine (c'est bizarre de le mettre au féminin ce mot) anglaise vivant à Londres et en pleine promotion pour son nouveau roman alors que le pays sort tout juste de la seconde guerre mondiale.
    Un jour elle reçoit une lettre venant d'un habitant de l'île de Guernesey, celui ci lui explique qu'il s'est retrouvé par hasard en possession d'un livre qu'elle possédait jadis (son nom était inscrit à l'intérieur) qu'il est tombé amoureux du style de l'auteur (après l'avoir lu pour le proposer au Cercle Littéraire) et qu'il lui demande de se renseigner à Londres pour lui trouver plus de livres de ce même écrivain.
    C'est ainsi qu'elle fait la connaissance de l'un des membres du Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates 

    J'avoue, j'ai eu un peu de mal à accrocher, le roman épistolaire n'étant pas un genre auquel je suis habituée, mais une fois bien plongée dedans, j'y ai pris goût. Les lettres s'enchaînent et ça se lit très rapidement et très facilement. Il y a pas mal d'humour aussi, distillé dans les lettres, ce qui parfois donne un peu de légèreté aux horreurs de la guerre, et les rend plus facilement supportables.
    Ou bien c'est simplement drôle, sans plus de prétentions!

    Le fait de lire les correspondances entre tous ces personnages nous permettent de les connaître d'une manière beaucoup plus personnelle qu'un roman "ordinaire"..Ce qui les rends d'autant plus attachants et réels à nos yeux.
    Ce livre nous en apprend également beaucoup sur ce qui s'est passée pendant la seconde guerre mondiale dans les îles anglo-normandes. Élément de l'Histoire que nous connaissons finalement assez peu. C'était donc très intéressant en plus de ce côté là.
    J'ai appris beaucoup de choses...
    L'histoire est très touchante aussi et tourne autour d'un personnage qu'on ne rencontre jamais mais dont tout le monde parle. Personnage qui est à l'origine d'ailleurs du Cercle Littéraire de Guernesey. C'est un peu l'élément déclencheur de tout ce qui se passe, et le lien qui unit tout le monde.

    Un livre bien sympathique que je vous recommande chaudement, en espérant qu'il vous plaise tout autant!


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires