• Et bien.. Cela faisait longtemps que je n'étais plus allée voir une telle DAUBE au cinéma!!!
    Je suis plutôt du genre à tenter de trouver du positif dans les films en général, mais alors là, je dois bien reconnaître qu'il n'y a rien à sauver... Enfin si : on s'ennuie pas. C'est déjà ça... Au moins les deux heures passent vite. Plus ou moins.
    Mais passé ça, il n'y a plus rien.
    D'abord, les acteurs jouent tous comme des pieds. Et quand je dis "tous", je pèse mes mots! Une horreur de non crédibilité, de platitude, de non expression.. Bref, en matière d'actorat, ce film est un carnage.
    Ensuite l'histoire.
    ....
    Bon, l'idée de base est déjà bateau (le jeune héro qui a toujours été considéré comme un paria parce que son père a quitté le clan -pour des raisons obscures..- tombe amoureux de la plus belle nana du clan, forcément des barbares arrivent et enlève précisément cette fille là, alors le jeune héro part à sa recherche, et en profite au passage pour sauver le monde. Bin oui après tout, y'a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui rigolent...), mais j'avais osé espéré qu'ils auraient trouvé des moyens pour le traiter de manière originale. Mais même pas.
    Y'a aucune surprise, rien. Le héro est un héro du début à la fin, il est attendu dans tous les peuples comme le sauveur parce que pour chaque peuple il ya une prophétie qui dit qu'un jour un homme seul viendra de par delà le sable, ou qu'un homme parlera au tigre, ou qu'un chasseur arrivera du lointain, ou qu'un... enfin bref. C'est tout lui. Puis ils ont un peu basé leurs affiches et tout le toutim sur les fameux tigres à dents de sabre...
    ....
    On en voit UN SEUL, à peine 5 minutes sur toute la durée du film, et encore, il est mal fait. Enfin mal fait.. Non, mais c'était un brin bizarre.. Parce qu'ils ont jugé bon de lui faire des rayures comme les tigres de maintenant, sauf qu'il a la taille d'un smilodon. Bon alors d'accord, ce film n'est pas censé être "réaliste" .. Mais tout de même.
    Enfin surtout que finalement, le fameux tigre à dents de sabres n'est là que pour étayer la prophétie du premier peuple qu'il rencontre et qui croient qu'un homme parlant aux dents de sabres viendra les sauver... Voilà, pif pouf, affaire du tigre pliée, on le reverra plus de tout le film.

    Puis bon après c'est une ribambelle d'erreurs (les mamouths tous attachés, et puis tout d'un coup pouf pouf, y'en a plus aucun qui est enchainé...), de trucs bateaux : le grand méchant dont personne ne voit le visage et qui asservi toutes les population en se faisant passer pour un dieu...

    Ah oui tout de même, un truc rigolo : les sbires du méchant parlent comme Canal + en crypté


    Enfin tout ça pour dire : gardez votre argent, allez voir autre chose...

    1 commentaire
  • Ca faisait un bail que j'avais plu rien écrit sur ce blog. Honte à moi, parce que j'ai lu plusieurs bouqins, vu plusieurs films dont j'aurais pu parler.. Mais que voulez vous.. l'emploi du temps ne s'y prête guère

    Mais.. avec un peu de chance et de temps, le mal sera vite réparé

    Keep watching..



    votre commentaire
  • Soyons clairs, si vous n'aimez pas le cinéma de Michel Gondry, ce n'est pas la peine d'aller voir ce film... Il est, tout comme "La Science des Rêves" très personnel, et donc sans doute un peu trop farfelu pour certains!

    Pourtant, "Be Kind Rewind" semble être avant tout un long cri d'amour au cinéma! Et une déclaration de guerre contre les producteurs qui ont la main mise sur la créativité (surtout aux Etats Unis.. Nous avons en France, la chance d'avoir un système qui privilégie l'auteur à celui qui donne de l'argent pour que le projet se crée!), producteurs d'ailleurs très admirablement représentés par Sigourney Weaver
    . Qui fait une apparition courte, certes, mais pleine de second degrès et de dérision.

    Pour ceux qui ne connaitraient pas l'histoire de "Be kind Rewind", c'est celle d'un vidéo club en passe de péricliter et d'être rasé pour y construire de nouveaux logements. Le propriétaire s'en absente quelques jours, et laisse sa boutique aux bons soins de son filleuil, presque son fils en fait, qui jure d'en prendre soin et d'en éloigner son meilleur ami Jerry (un brin allumé sur les bords!).
    Seulement voilà, par une rencontre fortuite avec le générateur électrique de la ville, le fameux Jerry se trouve magnétisé, aussi, dès qu'il touche une cassette vidéo, le contenu de celle ci s'efface totalement. Problématique, surtout quand il se met en tête de refaire le rangement du magasin...
    Lorsqu'ils découvrent le désastre, une cliente demande à louer Ghost Busters, insistant sur le fait que si elle ne l'a pas le soir même, elle en touchera deux mots au propriétaire.
    Au pieds du mur, Mike a une idée folle : faire en 3h un remake du film, avec Jerry ...Et les moyens du bord.

    Et ça plait!

    Vraiment drôle, et plein de créativité, la cinéphile que je suis s'est régalée tout du long! C'est bourré de références, de clins d'oeil et d'idées extra pour "suéder" les films.

    A voir absolument si vous êtes cinéphile et que vous aimez Gondry, ou l'un des deux peu importe, mais allez y!

    1 commentaire
  • Définitivement mon coup de coeur du mois... J'étais tombée amoureuse de la bande annonce, qui m'avait très fortement donné envie de voir le film, et c'est avec un plaisir non dissimulé que je suis allée le découvrir dans son ensemble hier. .. Je suis donc tombée amoureuse du film également. Pas de surprise.
    Cédric Klapisch est doué pour faire des films très "humains", il est même reconnu pour ça je dirais, c'est un peu sa marque de fabrique. "Paris" ne déroge pas à la règle, mieux, il la porte à son apogée.
    Ce film est une ôde à la vie, et aux gens dans leur ensemble, qu'ils soient riches, pauvres, malades, noirs, blancs, vendeurs sur les marchés ou profs à l'université... Aucune différence, ils sont tous en vie, et ont tous leurs sources de joies et de peines, qu'ils nous transmettent tout au long de ce film choral où parfois les personnages se croisent sans se voir.

    D'aucun diront que c'est un film "dont on sait". C'est à dire qu'il n'y a pas beaucoup de surprises dans le scénario, et on peut deviner assez aisément les ficelles qui vont agir sur la narration. Mais qu'importe, les personnages sont tous attachants, tous très touchants, et on ne peut s'empêcher de plonger dans ces vies et de les embrasser à bras le corps.
    Les performances des acteurs sont excellentes, (j'ai un GROS faible pour Juliette Binoche, Romain Duris et Albert Dupontel..) et nous entrainent dans leurs sillages, pour nous faire partager ces "tranches de vies".
    D'aucun diront aussi qu'il ya trop de personnages, et qu'on s'y perd. Personnellement je n'ai pas trouvé qu'on s'y perdait... Les transitions sont bien amenées et se passent en douceur, et même si on ne voit plus un personnage pendant quelques dizaines de minutes, ce n'est pas pour autant qu'on va l'oublier. Et c'est vraiment bien géré par Klapisch cet aspect là! Jamais on ne se perd; jamais on ne se demande "mais qui c'est celui là déjà" . Ils ont tous leurs places, ils sont tous les héros des histoires que le personnage de Romain Duris s'invente à sa fenêtre. Ils sont tous les protagonistes du film.

    Une mention spéciale au duo Binoche-Duris, en soeur-frère tout à fait convainquants et vraiment, vraiment touchants.

    Mention spéciale également à la musique du film, qui est géniale, d'ailleurs elle a dès aujourd'hui rejoint ma CDthèque


    Bref, une très belle leçon de vie que ce film tout en subtilités et en humanité.. Franchement, à voir absolument!




    votre commentaire
  • La bande annonce ne ment pas : le film est vraaiiiment drôle!

    Ce n'est pas un film d'auteur qui défraiera la chronique, ce n'est sans doute pas non plus une comédie qui deviendra culte en France (quoique...), mais c'est un film qui vaut réellement le coup d'être vu. Pour sa simplicité, ses acteurs tous excellents (sauf Zoé Felix, qui surjoue un peu trop), et le fait indéniable que l'on s'attache à tous ces personnages. Et à l'image du nord de la France également bien sûr!

    Il reprend des thèmes bien connus du cinéma français et surtout assez utilisés dans le domaine de la comédie.. Comme l'acceptation des autres et de soi par les autres, les problèmes de couples, le courage de dire la vérité..
    Donc les thèmes sont connus, et le déroulement de l'histoire également. je veux dire que c'est le genre de film où les noeuds dramatiques ne sont un secret pour personne.
    Et bien même s'il reprend des poncifs récurrents dans ce genre de film, il n'en reste pas moins que Dany Boon a su se jouer de ces lieux communs pour nous faire rire et même avoir l'oeil un brin humide! Les blagues sont bien placées, bien trouvées, et servies par des lignes de dialogues vraiment marrantes! -et par le duo Kad Merad et Dany Boon qui est vraiment chouette à voir à l'écran!-

    Non vraiment, le succès qu'il rencontre n'est vraiment pas volé, c'est un film vraiment drôle, à voir !!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires