• Selon le réalisateur Ken Loach :

    "La politique menée par Sarkozy ressemble à celle de Margaret Thatcher. Ses réformes et la manière de traiter les syndicats sont similaires. Cela a été un désastre pour nous. Les services publics ont été cassés et vendus à des entreprises privées. Nous avions l'un des meilleurs service de santé, il est aujourd'hui à la dérive."

    Suffit de regarder l'actualité:

    Il passe par dessus la cours constitutionnelle pour faire passer sa loi de rétention à vie sur présomption de dangerosité du détenu (à quand l'annonce de la remise en place de la peine de mort??),-enfin c'est même pire que ça, il veut surtout qu'elle soit effective immédiatement et rétroactive.. Ca veut dire qu'un type qui sortirait de prison dans quelques jours, après y avoir passé déjà 20 ans, pourrait, à cause de cette loi, resté enfermé à vie, pour des crimes qu'il pourrait éventuellement commettre.... et ça vous fait pas réagir ça??-
    il passe par dessus tout le monde pour privatiser les facultés et pencher vers un système à l'américaine où il faudra épargner toute sa vie pour pouvoir payer la fac à ses enfants (à quand l'introduction du football américain pour l'obtention des bourses??),
     il ne consulte personne et annonce la fermeture de tous les prudhommes et tribunaux "locaux",
    diminue les indemnités diverses et variées,
    fait payer la redevance aux personnes qui en étaient exonérées,
    accorde le droit d'état civil à des embryon (à quand la remise en cause du droit à l'avortement?),
    augmente les taxes sur l'essence,
    diminue le nombre de profs qui sont déjà en sous nombre,
    s'insinue dans les programmes de l'éducation nationale
    fricote avec l'église et annonce que l'éducation et la religion, c'est étroitement lié
    fait des conférences de presse où seuls des journalistes qui sont de son avis sont invités
    censure les médias par la même occasion, on a plus qu'un seul son de cloche
    accepte la délocalisation et ainsi la fermeture de nombreux sites industriels, faisant des centaines et des centaines de chômeurs,
    ordonne des rafles nocturnes pour récupérer des immigrés clandestins (ou pas d'ailleurs..
    )
    des centres de rétentions créés pour les accueillir et où ils sont emprisonnés sans la moindre raison pour des durées indéterminées soit disant justifiées par la "régularisation de leur situation". Il en reste pas moins qu'ils n'ont rien fait et qu'ils sont en taule!

    etc etc etc etc



    Sérieux, on attend quoi pour réagir???


     

    votre commentaire
  • Soyons honnêtes dès le départ : je fus un peu déçue... Bon, outre le fait que je me suis retrouvée avec 3 personnes à côté de moi, d'un âge certain, qui ont passé le film à commenter tout ce qui s'y passait, à avoir des propos racistes et autres abominations que la convenance ne me permettra pas de répéter ici même... J'ai bel et bien été un peu déçue par le film lui même..

    Alors comment expliquer cette deception devant un film qui aurait du être une belle expérience poignante, touchante et révoltante à la fois...
    Et bien d'abord par le jeu de l'actrice principale.. Autant la petite qui jouait dans "Le Renard et l'enfant" se débrouillait bien, autant miss Mathilde Goffart ne tient pas la distance. D'abord elle surjoue au début, et ça la rend passablement detestable. Une fois qu'elle ne peut plus parler faute d'humains autour d'elle, ça se passe déjà mieux, parce qu'elle a une forte présence à l'écran, ne serait-ce que par ses regards. Presque animaux d'ailleurs.
    Mais lorsqu'elle parle, le ton n'y est pas trop.
    Bon ceci dit, la critique est aisée mais l'art est difficile, et pour une pitchoune de son âge, il ne faut pas non plus demander la lune. Mais bon. Disons qu'elle manque de naturel.
    Par contre, pour les autres, c'est un régal, Guy Bedos et Michèle Bernier ne sont malheureusement pas assez présents à l'écran (surtout Michèle Bernier!) et c'est bien dommage parce que l'alchimie avec la petite passait vraiment bien.

    Ensuite il y a le montage... On nous laisse pas le temps d'être touchés par ce qui se passe à l'image! Un temps on sent la tristesse monter, les larmes aux yeux et puis poufpouf, un fondu au noir et on passe à autre chose. D'abord c'est frustrant et puis en plus ça diminue grandement l'attachement que l'on pourrait ressentir pour le personnage ou les animaux.

    Et pour finir il ya la musique... De très beaux morceaux, mais qui ne décollent jamais, et puis j'ai connu Emilie Simon plus inspirée que cela tout de même.. Là ce sont les 3 mêmes morceaux qui reviennent en boucle pendant tout le film..

    Bon, je dis tout ça, mais j'ai quand même passé un très agréable moment et le tout est une excellent adaptation, je pense, du livre dont est issue cette histoire. La photo est superbe, il y a des plans tout à fait magnifiques et on n'en finit plus d'espérer pour cette petite...
    Ce film est très touchant et j'ai quand même fini les larmes aux yeux.. Alors que demande le peuple?

    votre commentaire
  • Voilà un des rares films avec Johnny Depp que je n'avais pas encore vu.. Mais voilà, le mal est réparé.

    Je dois avouer qu'il souffre de quelques longueurs, qui sont sans trop de conséquences sur la qualité générale du film. Tout est basé je pense sur notre attachament à ce George Jung, et ça marche. Je m'y suis attachée, j'ai pleuré, et je n'avais qu'une seule envie : qu'il arrive à l'heure à son rendez-vous avec sa fille....

    Non vraiment, un très bon film, qui retrace l'arrivée de la cocaïne aux Etats Unis, par l'intermédiaire d'un jeune homme plein d'ambition, né avec un sens des affaires et de la répartie aigus!

    Après côté réalisation, ce n'est pas LE plus grand film du siècle, mais il se défend plutôt pas mal, et même si on sent un peu venir les évènements, ça n'en reste pas moins un bon moment à passer.

    J'aurais un tit bémol pour le jeu de Penelope Cruz, sa présence dans le film n'est pas vraiment justifiée et la raison de celle ci d'ailleurs me semble toujours obscure même après 3 jours de reflexion à ce sujet


    Un chouette film de "gangsters", qui s'attache plus à la vie du personnage qu'à autre chose. Mais c'est ce qui rend le film peut-être différents des autres. Et qui le rend aussi touchant.


    1 commentaire
  • Samurai Champloo.. Ou l'autre série créee par ceux qui firent de Cowboy Bebop une si belle réussite!

    Et bien Samurai est dans la même veine.
    Aucune deception à attendre de cette série, elle est bien une digne succession à Cowboy Bebop. Pour l'ambiance, pour les personnages, pour les musiques, pour les animations, pour les histoires. Rien n'est à jeter, tout est à prendre!
    Autant Bebop se passait dans le futur sur fond de blues mélancolique, autant Samurai Champloo se passe dans le passé, sur fond funky déjanté.
    Ils ont le chic pour mélanger les genres de façon abracadabrante mais qui fonctionne réellement!

    Bien sûr, il y a certains épisodes plus sympa que d'autres.. Et la série pourrait donner l'impression de traîner en longueur, puisque le noeud de l'histoire est quelque peu absent parfois... En gros c'est 26 épisodes pour finalement conclure le fil de l'histoire sur les 4 derniers. Un peu comme Bebop.. Mais c'est tellement bon qu'on pardonne
    L'animation est terrible, les scènes de combat sont maîtrisées à merveille, chorégraphiées sur une musique tantôt funky, tantôt R'nB.. Bref, que du bonheur (et pourtant, dieu sait que j'aime pas spécialement le R'nB..). En plus chaque personnage à son style, sa psychologie (fort creusée d'ailleurs, ce qui est rare dans les séries..) ses caractéristiques et sa manière de combattre.
    Donc tout est réglé comme du papier à musique autour de ces différences. C'est vraiment excellent!

    Bref, je ne peux que vous recommander de la regarder.... !!


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires