• Mano Solo, on aime ou on aime pas, personnellement, je suis tombée dedans quand j'étais au lycée...
    Mano Solo, c'est un type un rien morbide qui fait des chansons un rien morbides aussi, mais qui a aussi le don d'y mettre beaucoup d'amour, beaucoup de souffrance, beaucoup de sentiments, et surtout, une instrumentation qui déchire!
    Mano Solo je ne suis plus très au fait de ce qu'il fait, je l'avoue, mais pour ce qui est des albums "Je sais pas trop" et "La marmaille nue" ils ont définitivement marqués une époque de ma vie.
    Je les avais avant sur cassette, enregristrés par ma copine de chambrée de l'internat.. Et puis je me suis récemment acheté ces deux albums, et me suis rendue compte que malgré les 8/9 ans qui me séparent de mes années à l'écouter, je les connaissais encore par coeur!
    En fait, il est comme Tori Amos, il a un peu une place à part dans ma discothèque... Il est indissociable de mes années lycée. Et c'est quand même pas rien de réecouter quelque chose qu'on aimait il y a 10 ans, et d'être toujours autant touchée par les morceaux.

    C'est très spécial, et beaucoup de gens n'aiment pas trop sa voix, ses textes ou quoi.. Alors je ne peux que vous inviter à en découvrir quelques morceaux pour vous faire une idée.

    votre commentaire
  • Réalisé par Julio Medem, ce film est l'un des rares films d'amour que je trouve vraiment exceptionnel...
    En général je n'aime pas les histoires d'amour, surtout quand elles sont à la sauce holywoodienne, parce que c'est plat, sans intérêt et qu'on connait d'avance la fin. "Happy end"!

    Non, Les Amants du Cercle Polaire, c'est autre chose de beaucoup plus subtil. Déjà, tout repose sur l'idée que tout peut être lu à l'endroit ou à l'envers, du nom des personnages principaux Ana et Oto, jusqu'à l'histoire elle même, jusqu'au film lui même, qui, en fait, commence par les images finale.
    Ensuite, l'histoire est sublimée par le fait qu'on suive soit le point de vue d'Oto, soit celui d'Ana, et qu'on ait ainsi, les pensées de chacun à chaque instant, de même que leur manière de percevoir les évènements. Si lui se pose une question sur elle, on aura la réponse lorsqu'on suivra son raisonnement à elle.. Et ainsi de suite.
    On y approche aussi beaucoup la place du hasard dans la vie, des cycles, et comment les évènements peuvent s'enchaîner pour arriver à tel ou tel dénouement.
    Alors les protagonistes se croisent, se perdent et se retrouvent au gré de ces hasard et de leur histoire qui va dans les deux sens.

    Et puis les plans sont superbes. C'est filmé avec une réelle sensualité, avec une certaine retenue mais qui sait garder aussi le côté très réel et parfois cru des choses qui peuvent nous arriver.. Sans compter la maîtrise des cadres, des sons, des lumières....
    Magnifique.

    Un film trop peu connu si vous voulez mon avis! Il est vraiment à voir absolument.


    --Je vous mets l'affiche originale espagnole, qui est autrement plus belle que la française..--


    votre commentaire
  • "Plus que les témoins d'un massacre, ils en sont la clé..."

    Voilà la tagline de cette série BD peu commune pour plusieurs raison, et dont j'ai hésité à parler ici parceque, première raison : elle ne sera sans doute jamais terminée...

    Mais avant toute chose, un tit résumé :

    Tuerie gratuite ? Erreur ? Règlement de compte ? Quand leur famille se fait exterminer sans raison apparente, Kevin et Lauren, les deux survivants, basculent dans le cauchemar. Traqués, trahis, ils n'ont pas d'autre solution que de s'enfuir, pour sauver leur vie, mais également pour partir à la recherche de la vérité... Mais quelle vérité ?...


    Dans le genre, c'est un excellent thriller, porté par des illustrations de Varanda et un scénario d'Ange qui, comme à leur habitude quand ils travaillent ensemble, donnent des trucs géniaux. Mais comme à leur habitude aussi, c'est à double tranchant.... Parce qu'autant ils font de super bd, autant Varanda est quelqu'un qui n'a (presque?) jamais terminé une seule série... Systématiquement il les commence, et puis au bout du deuxième ou troisième volume, il se lance dans un autre projet et on est obligé de le remplacer. Et la différence se sent toujours, étant donné qu'il est un dessinateur hors pair difficilement égalable dans la maîtrise! (à l'occas, je créerais une galerie de ses illustrations, histoire de vous donner une idée.)

    Enfin passé ce détail, ce qui est amusant avec cette série, c'est que j'avais lu les 2 premiers volumes y'a quoi... presque 10 ans... (si c'est pas plus en fait, j'ai un doute), que j'attendais la suite avec une impatience inaltérable qui n'a été que partiellement satisfaite il y a seulement 4 ans avec la sortie du 3ème volume qui n'était malheureusement pas la fin....
    Alors j'ai attendu encore, et paf, il y a quelques temps, la sortie du 4ème tome, et là, ENOOOORME déception en découvrant qu'une fois de plus, Varanda avait quitté le projet....  Et en plus c'est toujours pas la fin de l'histoire, et maintenant, personne ne sait si la suite sortira un jour.
    Mais comme je suis une acharnée et que j'aime vraiment l'histoire de cette série -et tant pis pour les dessins de Varanda.. snif.- j'attendrais la suite, encore et toujours.

    Non enfin voilà, je ne sais pas si vous donner envie de la lire est une bonne idée, mais qui sait, si tout le monde l'achète, ils feront p'tet la suite! ^^

    C'est vraiment un excellent thriller, beaucoup de sang et de violence, mélangé avec du fantastique (des illusions dans lesquelles tombent les deux héros... ou bien les créent ils eux mêmes? mystère.), et un scénario plus que béton!
    Si vous êtes curieux et que vous aimez le genre, jetez y un oeil, ça vaut le détour!


    votre commentaire
  • Réalisé par Jonathan Dayton et Valérie Faris, ce film est une petite merveille à ne rater sous aucun prétexte!

    Je suis allée le voir un peu par hasard et j'ai vraiment été conquise par ce road movie peu commun, mettant en scène une famille encore moins commune !! C'est drôle, c'est dramatique, c'est touchant, c'est lumineux, c'est encourageant.. C'est tout plein de choses à la fois mais c'est surtout un excellent film!!
    Tous les personnages sont extras -de même que la manière dont ils sont présentés au début du film- ils sont tous un peu frappés du cerveau, mais tellement vrais aussi... Et les acteurs qui les interprètent le font avec brio, ce qui ne gâche rien.

    L'histoire, on pourrait penser que ça va être un truc de bonne morale, où la petite gamine un peu bouboule finit quand même par gagner le concours de beauté face à toutes ces poupées barbies miniatures, mais non. Ca va dans ce sens, mais c'est quand même surprenant alors je ne vous en dis pas plus.

    Enfin c'est toujours un peu difficile de mettre des mots sur un film qu'on a beaucoup aimé (alors que sur un navet on peut en mettre des paaages et des paaaages..! ), alors je ne peux que vous encourager à le voir le plus rapidement possible. C'est malheureusement le genre de film indépendant qui n'a pas beaucoup de publicité, alors souvent on passe à côté... Ceci dit, ici à Bruxelles il est resté quelque chose comme 5 mois à l'affiche, et parait-il, il faisait toujours salle comble!

    Alors foncez le louer en dvd, ou le voir encore au ciné s'il passe quelque part, c'est un film vraiment drôle et touchant, qui n'entre dans aucun cliché du genre!


    1 commentaire
  • Si l'affiche est tentante, si la bande annonce met l'eau à la bouche, le film est une pure déception....
    Sam Raimi ne s'est vraiment pas surpassé pour cet opus, je dirais même qu'il a salement régressé point de vue qualité! Il est loin le temps où je m'étais extasiée devant l'intimité et la véracité de certaines scènes du deuxième, le temps où je m'étais enflammée pour Spiderman et la découverte de ses pouvoirs.
    Bien loin ce temps là.

    Je sors de la séance et c'est un film que j'oublierais bien vite. Un vrai navet sans queue ni tête ( et c'est un comble pour un navet... hum. ), où les acteurs sont aussi crédibles qu'un banc de moules dansant la carioca, et où les méchants se suivent, ne se ressemblent pas, mais arrivent à tour de rôle et ça devient vite très lourd. Genre "tu pensais m'avoir eu Spiderman? et bien non! Même pas mal!" ou "il revient, et il est pas content."
    Puis sincèrement, Bouffon Vert junior (alias Harry, le meilleur pote de Peter) qui a une amnésie et qui se retrouve à aimer tout le monde et à peindre des natures mortes... faut tout de même pas déconner!
    .....
    Sans compter des incohérences monstrueuses, comme par exemple la scène de la grue au début du film. Spiderman arrive, il sauve la fille qui tombait du 60eme étage,puis se barre, en oubliant de sauver le conducteur de la grue qui est devenue folle et qui tourne sur elle même suite à un court-circuit, à 60étages au dessus du sol... Avouez tout de même que sur le CV de Spiderman, ça peut faire tâche ce genre de choses. Il peut même pas invoquer l'excuse d'un Venom latent, puisque Venom ne l'avait pas encore attrapé.

    Puis ça suinte le bon sentiment américain, la bonne morale, le catholissisme poussé (depuis quand Venom est il sensible aux sons de cloches d'une église?? C'est sans doute ça dans le comic, mais franchement à l'écran ça fait ridicule.), et le drapeau américain qu'on voit tout de même une fois dans le film. Ouf. On est sauvé.

    Ridicule vous dis-je.

    Non vraiment, inutile d'aller gaspiller votre argent, ce film est mauvais. C'est triste, mais ça arrive... J'aurais aimé que ça n'arrive pas à Spiderman, mais lui aussi aurait du se contenter de ne tisser sa toile que 2 fois. Comme les Xmen.


    A oublier très vite donc.

    1 commentaire